Quel drainage en automne ?

L’automne est déjà là. Vous avez dû le voir. Depuis des millénaires, les « anciens » savaient à quel moment les énergies de l’été basculent et l’énergie de l’automne arrive. Cela se produit vers fin juillet, début août. Les chinois parlent d’intersaison de fin juillet jusqu’au 8 voir 15 août, qui est un moment où les énergies reviennent à la terre.Vous avez dû voir qu’il a bien plu en France autour du 15 août cette année !

Puis, la saison suivante s’installe : l’automne, qui démarre donc vers le 15 août pour se terminer fin octobre (entre le 22 et le 29). Le pic de la saison est le solstice : vers le 21 septembre (cela peut varier d’une année à l’autre). Après l’automne, une intersaison, puis le froid de l’hiver s’installera.

Nous voyons donc bien que le calendrier européen des saisons a quelque chose d’erroné: la transition des saisons y est négligée et l’on célèbre l’entrée dans la saison lorsqu’en réalité elle est déjà à son apogée !Bref, nous voici en automne !! C’est une saison qualifiée de « métal » en énergétique chinoise, élément qui est relié aux poumons. Un déséquilibre dans le mouvement des énergies organiques produira donc plutôt des pathologies ORL. Les poumons sont directement en lien avec le gros intestin (côlon). La lymphe péri-digestive, souvent très encombrée du fait de la porosité de nos intestins, remonte par voie réflexe au niveau des poumons et des voies orl … et vous voilà « malades » !

Dès lors, intestins et poumons seront nos principales cibles de travail durant la saison automnale.

Comment vont vos intestins ? La réponse à cette question est comme un baromètre prédictif : il nous renseigne sur votre état général dans les 2 mois à venir.

Il faut donc s’atteler à éliminer les fermentations et putréfactions intestinales (et leurs causes), voire traiter les colites ou la constipation, éliminer les parasites nuisibles (les gros consommateurs de déchets qui sont en train de fermenter et putréfier), restaurer la flore, combattre la porosité du grêle …

Bien entendu, rien n’empêche de remonter « plus haut », càd. de regarder l’état du foie car si la sécrétion biliaire est amoindrie, vous digérerez mal … et votre état intestinal s’en ressentira. Attention: ici, les draineurs hépatiques ne sont pas tous bons car beaucoup de plantes drainantes du foie et de la vésicule biliaire (cholérétiques et cholagogues) contiennent des toxines qui provoquent ce drainage. Or, un foie saturé ne peut pas éliminer ces toxines. Beaucoup de draineurs font alors plus de mal que de bien! Attention aussi aux produits soufrés qui font « flamber » le candida albicans dans les intestins et dans toute la lymphe du corps.

Consultez votre naturopathe pour nettoyer votre foie adéquatement.

Quand foie et intestins vont bien, la plupart du temps, les poumons et les voies respiratoires vont bien aussi ! Car ces organes ne s’infectent que lorsqu’il y a saturation du foie et des intestins par des mucosités (toxines non solubles dans l’eau).

Mais quand le mal est fait, le naturopathe traitera l’ensemble :

– les voies digestives pour résorber la cause,

– les voies respiratoires pour les désinfecter et les soulager.

En attendant, mangez encore léger (beaucoup de légumes et des fruits, peu de glucides et des protéines avec grande modération) et buvez bien (de l’eau) !Bonne rentrée à tous !

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.